Approche psychanalytique
 
Différences entre la cure type et la psychothérapie d'orientation psychanalytique.

 

La cure type.

 

La psychanalyse ne se situe pas dans une dimension de savoir, le savoir restant un obstacle à la clinique. Elle se situe plutôt dans une façon de penser, la clinique analytique étant une manière de procéder de cette pensée. Penser signifie se dégager du savoir et il est ici question du primat de la pensée associative.

Le travail d'analyse consiste à lever les refoulements étant à l'origine des symptômes. A travers les associations libres, les rêves et la répétition de relations affectives par le transfert, le sujet peut arriver à lever ces refoulements. Le sujet arrive en fin de cure lorsqu'il a compris quel est son rôle et sa responsabilité dans son histoire.

Freud introduit quelque chose de la capacité à créer, c'est-à-dire faire autrement que tomber dans la répétition. Lacan parle de la création ex-nihilo comme une nouvelle production, en tant qu’œuvre singulière car elle n’existe pas deux fois. Cette œuvre peut avoir lieu à condition qu'il y ait un lieu vide ouvert à la représentation.

Dans la cure analytique, ce dont il est question c'est l'inconscient.

L'éthique de la psychanalyse permet de montrer que la psychanalyse ne rentre pas dans la dimension du soin ou de la guérison mais offre un espace (la scène analytique) pour que chacun ait la capacité de loger quelque chose de sa singularité dans le commun, tel que Lacan l'entend. La notion de guérison vient en plus ; elle n'est pas visée; ce n'est pas le but de l'analyse. Pour Freud, il ne s'agit pas de rechercher des effets immédiats mais il ne nie pas que les effets de ce travail sont thérapeutiques.

 

Devenir psychanalyste signifie avoir suivi une cure analytique personnelle de plusieurs années.

La Psychothérapie d'orientation analytique.

Dans la psychothérapie d'orientation psychanalytique, la demande de soulagement du patient est prise en compte et, de ce fait, le psychothérapeute se trouve dans une position plus active que dans la cure type. Pour autant, il ne se met pas en position de savoir à la place de l'autre.

 

Le thérapeute utilise une méthode, une technique et s’appuie sur la théorie psychanalytique, dans le sens qu'elle tient compte de l'existence de l'inconscient bien qu'il ne s'agisse pas d'un travail d'inconscient à inconscient comme dans la cure.

Le psychothérapeute tiendra compte de l'inconscient du patient mais ne l'utilisera pas de la même façon que dans la cure. Le temps de la thérapie variera en fonction des envies et des possibilités du patient.

Les outils de travail de la psychothérapie d'orientation psychanalytique sont la parole et l'écoute.

 

A mon sens, le psychothérapeute ne peut pas faire l'économie d'un travail personnel. Cet élément est à prendre en compte lors du choix du psychothérapeute.

 

Soulignons le fait que, certaines personnes n'ayant pas la capacité ou le désir de faire un travail analytique (cure type), peuvent bénéficier d'une psychothérapie pouvant les aider à travailler certains domaines de leur psychisme et de ce fait se sentir mieux.

Cabinet de Psychothérapie

Maria DURAN

48 bd des Arceaux

34000 MONTPELLIER

06 07 70 92 21

Psychothérapeute agréée par l'Agence Régionale de Santé. Numéro Adeli 34 00 1080 0